Le moral des dirigeants d'entreprise en berne

Publié le 29 Février 2008

Les dirigeants des TPE (- de 20 salariés) sont de moins en moins optimistes. Baisse de la consommation des ménages, flambée des prix de l'énergie, hausse de l'inflation, crise financière et maintenant suppression du CNE. 
Un bon contre exemple, la communication sur le CNE. 
Du début à la fin, c'est un zéro pointé ! Mal amené, mal expliqué, mal relayé, mal supprimé. Bref, comment détruire un début de progression dans le monde figé du contrat de travail. 
Brève à part, c'est le baromètre trimestriel Fiducial (réalisé par l'Ifop entre le 21 janvier et le 4 février) qui le dit : le pessimisme gagne les chefs d'entreprise même si la situation est plus contrastée que chez les ménages. Les dirigeants des entreprises de moins de 20 salariés ne sont plus que 33 % à se déclarer optimistes sur le climat général des affaires. Ils étaient 40 % en octobre et 54 % en juillet. L'indicateur de situation financière des dirigeants de très petites entreprises chute donc de 14 points si l'on s'en réfère aux prévisions à trois mois.
 

Tags:

 

Rédigé par sandrine charpentier

Publié dans #Buzz news

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article