RP, veille media et e-reputation

Publié le 30 Juillet 2009

Les agences RP ont aussi leur marronniers ! Parmi les dossiers chauds de cet été, l'analyse des différentes offres des prestataires de veille media. Jusqu'ici, le sujet reste classique. Mais c'est sans compter l'e-reputation, la veille des réseaux sociaux qui cette année devient nécessaire. Ecouter avant d'agir, c'est aussi suivre ce qui se dit sur les blogs, sur Twitter, sur Facebook; Myspace et autres e-lieux d'expression.
En qualité de conseil sur les retombées media, les réseaux sociaux étant de plus en plus associés à la notion de "media", nous sommes amenés à évoluer dans nos offres de services pour offrir à nos clients le suivi des infos qui circulent à leur sujet sur le web 2.0. Ici encore, on voit les frontières tomber entre les différents acteurs de la communication.
Mais qui gère l'e-reputation !!!?
Des experts tels Spotter ou Synthesio des agences interactives tels que Duke, des agences globales, des agences RP vers lesquels les clients se tournent aussi. Ce qui nous amène à mener une véritable réflexion sur le sujet et à écouter avant d’agir… nous aussi… Que faire quand des TNS Media Intelligence, des Press Index, des Argus de la Presse ne nous accompagnent pas encore véritablement dans cette quête de l’e-réputation ? Se tourner vers de nouveaux prestataires, avec des offres diversifiées, impliquant des prestations supplémentaires à proposer à des clients qui se voient déjà présenter un panel de prestation se distinguant entre la veille presse traditionnelle, la veille TV/radio, les analyses... Je reste en phase d'écoute...

PS : spécial clin d'oeil au blog e-reputation

Rédigé par sandrine charpentier

Publié dans #Relations Presse

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article