Les nouvelles règles des relations publiques (ou publics)

Publié le 22 Août 2011

kx2-internet-explorer.pngPour cette rentrée 2011, j’ai décidé de vous proposer toute une série d’articles que je publierai de manière hebdomadaire sur ce blog afin de vous faire partager une vision nouvelle des relations publiques (ou relations publics), adaptée au nouveau contexte médiatique et surtout à l’avènement des nouveaux médias on-line.

Internet redéfinit notre métier, nos pratiques, nos relations et nos cibles.
On ne peut plus se contenter des vieilles recettes qui faisaient notre réputation naguère.

Disposer d’un fichier presse qu’on inonde de communiqués plus ou moins ciblés n’est plus une pratique efficace. Il ne s’agit plus de se contenter de rédiger des communiqués vantant les mérites de nos clients et de les diffuser largement dans les rédactions !

Cette période est révolue et il va falloir s’en accommoder même s’il s’agira pour beaucoup de remettre à plat certains process métiers !

 


Bon nombre de journalistes se plaignent d’avoir leurs boîtes aux lettres inondées de communiqués qui ne les concernent pas ou qui ne leur proposent que des messages pré-formatés, inexploitables en tant que tels (journalistes qui lisez ce billet, n’hésitez pas à laisser vos commetaires ici !!!).
 

Il faut savoir que peu de journalistes utilisent d’ailleurs ce que je nommerais des « actus suggérées ».  Les journalistes, lorsqu’ils ont un sujet en tête, se tournent désormais essentiellement vers de la veille Internet, en parcourant des blogs et en sollicitant les moteurs de recherche.  Si par un heureux hasard, ils aboutissent sur un communiqué via Google News ou sur l’espace presse d’une société qui traite précisément de leur sujet d’investigation du moment, c’est tant mieux ! C’est ce que nous, professionnels des RP, nous devons justement rechercher : une présence efficace sur le Net.

 


Il faut bien se mettre dans l’esprit que généralement, un journaliste qui prépare un sujet attend rarement qu’un communiqué lui tombe tout cuit dans sa boîte mail !

Alors, orchestrer une campagne RP en se cantonnant à envoyer des mailings par centaine voire par milliers dans les boîtes mail des journalistes n’est peut-être plus tout à fait la recette du succès !

 


Peu nombreux sont également les spécialistes des RP qui contactent leurs journalistes cœur de cible pour leur parler du dernier article qu’ils ont publié, du dernier billet paru sur leur blog (nombre de journalistes tiennent leur propre blog), qu’ils commentent d’ailleurs très rarement on-line alors qu’ils pourraient justement utiliser ce moyen de contact pour proposer des sujets ciblés cette fois ! C’est en effet ici que la relation prend tout son sens et qu’un bon spécialiste RP peut échanger sur l’actualité de ses clients en lien avec les sujets qui intéressent ses journalistes à un moment T.

 


Vraiment, quelque chose ne va plus dans les RP !

 

Les pratiques des professionnels doivent évoluer.


Aujourd’hui, pour que les journalistes trouvent nos informations, il faut être présent sur le web. Comment ? Et vous l’êtes-vous ?
A suivre…

Rédigé par sandrine charpentier

Publié dans #Relations Presse

Repost 0
Commenter cet article