Mais au fait, à quoi ça sert vraiment Twitter ?

Publié le 29 Mars 2010

Vous lisez un article, vous visionnez une vidéo sur le web et en bas de page, on vous propose de partager ce que vous venez de voir ou de lire sur Facebook, Twitter, Del.icious.us et autree réseaux sociaux. Facebook, visiblement, tout le monde connait, comprend, utilise.
Qu'en est-il du système de microblogging Twitter (voir Twitter, en pratique dans
l’article signé Frédéric Cozic, il date mais l’essentiel y est) ? Réseau d'initiés, disent certains. Il est vrai que pour un professionnel, des médias notamment, Twitter est un formidable outil de veille sur l'actualité. D'une, parce que la presse a ses pages Twitter et use du Tweet pour révéler ses scoops, de deux, parce que ceux qui font l'actualité à la base (pas les médias, les hommes) propulsent leurs informations, leurs commentaires en direct, en temps réel. Il est donc possible, pour un "Tweeteur Lambda", d'échanger en direct avec celui qui fait l'actualité (et pas celui qui la relate ou l'analyse). Autre point différenciant, Twitter permet en direct à chacun, hommes politiques, homes médiatiques, de livrer ses émotions à chaud (voir l’exemple Lionel Tardy), de réagir en direct, de parler sans intermédiaire à leurs fans c.a.d tous ceux qui les "suivent" (on dira "Follow" dans le langage Twitter).

Aujourd’hui, les 10 milliards de Tweets ont été dépassés dans le monde mais en France, combien sont-ils ces adeptes de Twitters ? Je n’ai pas la réponse. Twitter étant discret sur son nombre d'utilisateurs. Pour RJMetrics Twitter possède 75 millions d'utilisateurs (dans le Monde). Des comptes se créent régulièrement, mais pour autant la publication effective reste le fait d'un noyau dur. Toujours selon RJMetrics, 40 % des comptes Twitter n'ont jamais envoyé un seul tweet et 80 % des utilisateurs ont publié moins de dix messages.
Mais l’info et la recherche en temps réel intéressent de plus en plus, même les plus gros acteurs du web. La recherche en temps réel arrive d'ailleurs sur Google. La page des résultats du moteur de recherche s’enrichit en effet d’un nouveau contenu : les informations publiées sur Twitter, MySpace, Facebook, etc. Ce genre de recherche permet de voir les tout derniers messages, en rapport avec le thème de la requête, publiés sur Twitter, MySpace, Facebook ainsi que sur divers blogs. De quoi faire de Twitter une source officielle d’informations on-line au même titre que le site corporate d’une marque !
Twitter se démoncratise très vite aussi auprès des jeunes qui découvrent les avantages de pouvoir livrer leurs impressions, commenter en temps réel ce qu’ils découvrent au quotidien dans la rue, dans les médias, sur le web. L’article signé par Hugo Dumas sur le sujet est un excellent exemple des avantages qu’un public, même non averti, peut tirer de Twitter. D’autant plus que nos stars préférées s’y mettent sérieusement, comme l’exemple récent de Demi Moore, ou de Sébastien Chabal.
Alors est-ce que Twitter va débarquer Facebook ? Je n’y crois pas. En bonne utilisatrice des 2 réseaux, je les vois plus comme une offre complémentaire.
L’avenir c’est « l’utilisateur » placé au cœur de l’information avec pourquoi pas une page personnelle qui regrouperait tous les réseaux sur lesquels l’utilisateur évolue, une sorte de Netvibe identitaire…

Rédigé par sandrine charpentier

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article