Recette d’outre-mer : Impliquer davantage les leaders d’opinion dans nos actions RP

Publié le 25 Septembre 2012

imagesCA5ZBS8G

C’est une pratique courante outre-mer, l’implication de leaders d’opinion dans des campagnes RP ont largement fait leur preuve avec une forte reprise par les médias. Le storytelling en RP, c’est aussi savoir impliquer des personnalités reconnues dans leur secteur d’activités, qui sauront donner un véritable "impulse" à vos actions de Relations Publics.  


Les leaders d’opinion, qui sont-ils ?


Ce sont des experts d’un secteur, des personnalités de référence qui sont sollicitées régulièrement par les medias sur un sujet spécifique, ce sont aussi de artistes qui peuvent témoigner sur des tendances de société, à travers leur travail. Plus ils sont reconnus par leurs pairs et par les médias, mieux c'est !

Comment les impliquer ?


Il ne s’agit pas de faire intervenir un expert en tant que simple "speaker" à l’occasion d’une conférence de presse, mais bien d’associer ses compétences et ses connaissances à un projet de communication globale où celui-ci sera directement partie prenante.

Des exemples ?

Pour sensibiliser à la problématique de la réduction des déchets, on pourrait par exemple proposer à un artiste qui travaille à partir de produits usagés de créer une œuvre symbolique, mettant ainsi un coup de projecteur sur une actualité d’un industriel ou d’un organisme impliqué dans la collecte ou le tri des déchets.

   
Un autre exemple serait de proposer à un psychologue expert de la problématique du sommeil de proposer pour une marque de matelas une analyse fine des symptomes et des causes liées à la perte et aux problèmes de sommeil.


Autant de dispositifs qui apportent plus qu’une simple information produit, une actualité et une mise en exergue qui sert à la fois l’intérêt des médias, des lecteurs et de la marque, avec une stratégie de brand content qui va au-delà des effet « curation » qu’on a tendance à voir se développer aujourd’hui dans notre profession.


Voir plus loin !


Le champ des possibles est encore très large pour nous, professionnels des RP, dans un monde ou les pratiques ne demandent qu'à sortir du modèle "franco français" dans lequel nous sommes encore très ancrés. L’internationalisation des pratiques a du bon, aussi !

 

Rédigé par sandrine charpentier

Publié dans #Relations Presse

Repost 0
Commenter cet article