RP, les jeux sont-ils faits

Publié le 10 Mai 2010

La polémique du « low cost » dans les RP reprend de plus belle avec l’annonce ce matin de la création par l’agence Précision d’un département low cost.

« Low cost », qu’est-ce que c'est déjà ?

2 références intéressantes pour le définir :

Celle de L’ENCYCLOPEDIE DU MARKETING de Jean-Marc LEHU tout d’abord : Expression anglo-saxonne utilisée pour désigner une entreprise qui pratique des prix très bas, grâce à la conduite d’une politique rigoureuse de coûts très bas, une planification de l’activité le plus longtemps possible à l’avance et une automatisation maximum (ou une suppression) des prestations habituellement assurées par des employés. L’expression a été médiatisée avec des compagnies aériennes qui, réduisant la prestation de service au minimum, ont commencé à proposer des vols à prix « cassés » par rapport à ceux offerts par les compagnies traditionnelles. Mais l’expression peut être utilisée pour d’autres secteurs d’activité pour lesquelles certaines entreprises procéderaient de la même manière.

Celle du célèbrissime « PUBLICITOR » : Stratégie d’entreprise visant à réduire l’offre à l’essentiel des qualités attendues par le client en contrepartie d’un prix très bas. Le low cost n’est pas assimilable au bas de gamme où la qualité substantielle peut être mise à mal.Faut-il donc y voir une baisse de qualité quand dans les RP on propose d’offrir des prestations Low costs ? La crise justifie-t-elle le low cost à tout va ? Je peux le comprendre. D’abord parce que le superflue n’est plus à la noce en ces périodes de restrictions budgétaires. Et ensuite parce que les entreprises ont besoin de consommer plus intelligemment. Mais je ne peux pas le cautionner dans les RP. D’abord parce que les relations presse, c’est avant tout du service. Et comment rendre un bon service à bas coût ? Quelle est la formidable equiation que les grands noms des RP n’ont pas encore su trouver alors que d’autres, visiblement, tiennent les ingrédients miracles ? Les relations presse, c’est avant tout un travail d’experts, qui chaque jour, définissent des messages, qualifient des fichiers presse, appellent des journalistes, organisent des entretiens ,des interviews… Et comment réduire des prix qui sont liés à de la matière grise si ce n’est à réduire la matière grise en elle-même ? Propose-t-on des cerveaux bas couts ? Offrons-nous des attachées de presse domiciliées à l’Ile Maurice ? Confins-nous la mise ne place d’une recommandation stratégique à un stagiaire en bac + 2 communication ? Contentons-nous d’envoyer des communiqués sans rencontrer ou appeler les journalistes ?

Si l’on reprend un peu de hauteur dans ce discours du RP low cost, il est important de souligner que les relations presse sont un travail de longue haleine, qu’il nécessite des heures, des jours de travail dans l’ombre pour obtenir des résultats, pas toujours évidents à décrocher parce que rappelons-le, les relations presse sont un moyen low cost par définition de promouvoir les actualités d’une marque (combien faut-il investir pour un plan média d’une puissance acceptable sur 3 mois afin de lancer une nouvelle gamme de parfums bio, pour quel GRP ?).

Difficile pour nous je l’avoue, de rassurer un prospect quand on lui indique que nous avons une obligation de moyens mais pas de résultats car, contrairement au médecin, lui a le choix entre plusieurs spécialistes pour traiter son cas. Alors la concurrence n’est pas entre les agences qui font du low cost ou du haut de gamme, mais elle est belle et bien entre les RP et le reste de la com. Ca les agences globales l’ont bien compris, et elles se lancent aujourd'hui à corps perdu dans les RP. Un relai d’avenir pour les budgets com enc crise alors, les RP ?

Rédigé par sandrine charpentier

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

magali faget 11/06/2010 09:36



bonjour 


je découvre votre article sur le low cost en rp et aimerait amener quelques précisons sur ce que notre agence citée dans votre article entend par prestation low cost . nous existons  depuis
plus de 15 ans et notre réputation est bâtie sur le sérieux et la qualité de la prestation rendue , aussi lorsque nous lançons un service rp low cost , celle ci n'est pas faite au détriment de la
qualité du travail agence mais est plus imaginée pour répondre aux réalités économiques  des budgets alloués aux rps dans les pme fortement restreints en cette année de crise 2010.


Notre service rp "low cost "a pour vocation d’offrir aux
entreprises un pack action « minimum » à tarif attractif afin d’opérer une première prise de parole média ou de ne pas rompre leur communication en temps de crise économique
.


« Cette
prestation nous permet de rebondir positivement face à un contexte difficile, mais n’est en aucun cas concurrente des dispositifs habituels que nous développons auprès de 80% de notre clientèle.
Les RP, moins onéreuses que la publicité, permettent de démultiplier l’investissement réalisé avec un retour sur image conséquent. Pour preuve, le rapport moyen de retour pour nos clients est de
1€ investi pour 10 € de retour en visibilité média. »


 C’est pourquoi Précision a
fait le choix de proposer à des entreprises au budget communication modeste un pack RP Low Cost comprenant :



lll La
mise à disposition d’une Hotline Conseil en Relations Presse à activer dans l’année pour toute problématique presse (ex. : faut-il envisager une action RP pour telle ou telle action ? Face à une
relation sensible avec un média, comment agir ? Comment réagir face à une action initiée par la concurrence ?)


Cette prestation permet donc de consulter l’Agence dans le cadre d’une
actualité pour décider de la conduite à tenir, à savoir la mise en place ou non d’un dispositif presse.



lll La mise en œuvre d’un pack d’actions plus opérationnelles incluant la rédaction et la
diffusion d’Informations Presse et des approches concentrées sur un cœur de cible de 10 à 20 journalistes.


 


« Ce pack RP Low Cost remporte un grand succès en
2010 chez bon nombre de nos clients et leur permet d’assurer une continuité de prise de parole face à la crise. Selon nos estimations, ces actions
représenteront en 2010 environ 18% de notre chiffre d’affaires.


D’ailleurs, notre hotline conseil est très appréciée
et nous recentre sur notre valeur ajoutée agence : le conseil. »,  Magali Faget, Directrice et Fondatrice de l'Agence Précision. 


Les entreprises et institutions qui activent fortement cette
prestation auprès de Précision sont aujourd’hui concentrées sur certains secteurs, tels que la Mobilité Urbaine, l’Edition, la Solidarité, la Santé et les sociétés de services on-line.


 «  En tant qu’agence, nous devons nous adapter aux contraintes
économiques du marché. Pour sortir de la crise et émerger nos clients sont conscients qu’ils ne doivent pas rompre leur communication et trouvent dans cette offre une alternative de communication
compatible avec leurs budgets »