SAGA - Les Tendances RP 2014 à suivre et celles à oublier #2

Publié le 28 Janvier 2014

6569957-de-rihanna-a-morano-l-ere-du-selfie-pour-tous-a-com.jpg

#Surfer sur le SELFIE

Le Selfie, c’est l’une des grandes tendances de com qui auront marqué l’année 2013 et qui ne manquera pas de faire parler les marques et les consommateurs en 2014.

Désigné par l’Oxford English Dictionnary comme le mot de l’année, le Selfie (déclinaison du terme anglais self, « soi ») consiste à se prendre en photo généralement avec un smartphone (ou appareil photo numérique) en vue de publier sur les réseaux sociaux une humeur du jour ou une mise en situation visant à générer du buzz (ou à minima des likes). Anonymes, politiques, artistes, tous se mettent en scène.

On dénombre aujourd'hui près de 140 millions de clichés estampillés du hashtag #me (3ème hashtag parmi les plus populaires sur Instagram), et près de 50 millions du hashtag #selfie.

Et 400 millions de photos sont partagées chaque jour juste via Snapchat, en plus des 350 millions de photos partagée sur Facebook et 60 millions sur Instagram… Un phénomène qui en impose, de par ces données étourdissantes.

 

Obama, le pape, vous et moi…

Des millions d’anonymes se sont prêtés au jeu, notamment les adolescents. Et les selfies de célébrités tels que Justin Bieber, Rihanna, qui enregistrent des millions d’abonnés sur twitter, donnent un véritable echo au phénomène. Un nouvel outil de « personal branding », qui permet de se vendre soi-même tel une marque ou un produit.

Mais le selfie ne concerne pas seulement les people du monde artistique. Il se développe partout, dans le monde du sport, de la mode jusqu’à l’univers politique. Le selfie d’Obama et du pape sont devenus de véritables buzz viraux.

 

Et en 2014 ?

Le phénomène n’est pas au bout de son développement, à en croire la start-up californienne financée par Justin Bieber qui a lancé en novembre dernier « Shots of me », un réseau social entièrement dédié aux selfies. Cette tendance peut s’avérer être également un nouvel outil de communication politique, toujours dans la logique d’une stratégie de « personal branding ». Nos politiques, amateurs d’innovation technologique, ont vite compris l’intérêt et le potentiel du selfie.

En France, on peu citer Nadine Morano grande adepte des selfies des plateaux télé à ses vacances à Rome.

 

Neil Tamzali, planneur stratégique chez BETC, a consacré ses recherches aux comportements des adolescents sur les réseaux sociaux Twitter et Instagram (six plus précisément, qu'il a observés quotidiennement pendant deux mois).

Il livre les conclusions suivantes : « Le selfie fait partie intégrante de la communication des adolescents, il vient ponctuer leurs joies, leurs peines, et rend presque caduque l'émoticône. Ils n'ont pas les mêmes tabous sociétaux que leurs aînés, ils communiquent de façon plus organique. Ne pas faire de selfie, pour eux, c'est se marginaliser. »

 

Pour les marketers et les communicants, le développement de ce phénomène est un nouvel enseignement. Les consommateurs d’aujourd’hui sont de plus en plus adeptes de l’image comme moyen prioritaire d’expression de soi. Des plateformes comme Instagram, Facebook, et même Twitter deviennent les principaux médias de consommation et de partage de visuels et de contenus très personnalisés. Un moyen d’apprendre sur la façon d’entrer en contact avec les consommateurs sur un plan plus émotionnel, plus impliquant.

 

Dernière appropriation en date du Selfie par une marque, celle de la campagne DOVE, lancée en ce tout début d’année, qui challenge les adolescentes et leurs mères de faire des Selfies honnêtes et naturels. Un beau coup de com, comme on les aime !

 

Pour aller plus loin :

http://www.adsandtrends.com/selfie/

http://www.leblogducommunicant2-0.com/datavisualisation/petit-focus-sur-la-generation-du-selfie-numerique/

http://culturevisuelle.org/icones/2895

http://www.uni.illinois.edu/og/features/2014/01/me-my-selfie-and-i-selfie-phenome

Rédigé par sandrine charpentier

Repost 0
Commenter cet article