Blogueurs et cartes de presse : no way !

Publié le 23 Mars 2009

Je lis un article publié le 06 mars dans Le Monde . L'auteur, Xavier Ternisien, s'interroge sur le blog comme media d'info ou comme vecteur d'influence. Bien que son titre reste très clean, la polémique commence à poindre : faut-il accorder la carte de presse au blogeur, dixit 'journaliste citoyen' ou 'journaliste en pyjama' ?
Sommes nous à l'aube d'un nouveau cadre du statut de journaliste. Puis-je penser qu'un jour, MA carte de presse à moi blogeuse, me permettra de joindre n'importe qui (ou presque), de pénetrer dans des lieux difficielement accessibles qui me permettront de rechercher mes informations, de bénéficier des avantages sociaux du journaliste ?
Pas sûr.... C'est sans compter sur le caractère professionnel du job de journaliste qui par définition est missionné par un éditeur de presse pour délivrer une information donnée. Qui me paye moi blogueur (si ce n'est les marques... ou les agences de com...) ? Auprès de quel patron de presse vais-je demander un 13 eme mois ou encore une mutuelle ? 
Mai tout de même, le deal est très tentant. Et il n'est pas encore dit que la communauté des blogueurs un jour manifeste un besoin de reconnaissance, qu'elle se laisse porter par le chant des sirènes... Une carte de presse, haute symbolique d'un statut respecté, quoi de plus valorisant pour son détenteur !
Heureusement, Eric Marquis, vice-président de la Commission de la carte d'identité des journalistes, adopte une position très claire qui je l'espère s'avèrera être le mot de la fin : "A force de dire que tout le monde peut être journaliste, on dévalorise ce métier et on occulte le fait que la bonne information a un coût. Après tout, on ne parle pas de "chirurgien citoyen". Le terme de "citoyen" ne sert qu'à habiller une dévalorisation de l'information et une précarisation de la profession. Nous sommes déjà descendus très bas dans les critères d'attribution de la carte de presse, jusqu'à la moitié d'un smic pour les revenus tirés du journalisme."
Si la carte de presse ne s'apparentera pas au statut du blogueur, prônons la carte de blogueur dont les critères seraient les suivants : fréquentation minimum du blog, nombre de posts minimum à publier chauqe semaine, nombre de commentaires minimum et moyenne globale d'évaluation (positive/neutre/négative) des articles (analyse des commentaires). Le chemin qui reste à parcourir est encore long... Syndicat, fédération des blogueurs influents, si vous existez, dont acte ?

Rédigé par sandrine charpentier

Publié dans #Décalé

Repost 0
Commenter cet article

deres 02/09/2011 17:00



Ces histoire de journaliste te de carte de presse ne sont pas des sujets anodins. Ils sont caractéristiques du système français qui continue à contenir des corporations avec leurs droits et
privilèges spécifiques, ewxactement comme sous l'ancien régime ... Journaliste est donc un statut précis, décrit dans la loi et qui donne d'ailleurs droit à un abattement fiscal exclusif. La
carte de presse donne droit à certains avantages commes l'accès gratuit aux musées et à des réductions sur les voitures par exemple. Vous imaginez bien que cette corporation ne désire pas
partager ces menus zacquis sociaux avec le commun des blogueurs !



Sari 18/02/2011 10:31



vous savez quelque chose au sujet de la fédération de blogueurs?



Gael 09/07/2009 18:49

La carte de presse n'a aucune utilité sur Internet, elle risque de disparaitre d'ici quelques années...Gael

pollux 25/06/2009 16:43

Il me semble qu'a "Mai" il y a un "S" à la fin... Ce n'est pas beau de faire des fautes quand on est bloggueuse et en plus dans les Relations Presse!!!!

Anne 24/03/2009 09:07

Union, Fédération des blogueurs? Qu'est-ce que c'est? Est-ce à tous? Qui je vllyaetsya membre de ces organisations?

sandrine charpentier 24/03/2009 10:34



Justement, je ne suis pas certaine qu'elle soit née... Pour ce qui concerne la fin de ton message, si tu peux reformuler...